Microsoft à un Pas de l’Acquisition de « Call of Duty » grâce à l’Approbation Britannique sur l’acquisition d’Activision Blizzard

Microsoft se rapproche de l’acquisition d’Activision Blizzard, créateur de ‘Call of Duty’, après l’approbation britannique, ouvrant la voie à un accord de 69 milliards de dollars, devenant ainsi un géant du jeu vidéo.

Microsoft à un Pas de l'Acquisition de "Call of Duty" grâce à l'Approbation Britannique sur l'acquisition d'Activision Blizzard

Microsoft se rapproche de l’acquisition du créateur de ‘Call of Duty’, Activision

L’approbation du régulateur britannique

Microsoft se rapproche de l’acquisition du géant du jeu vidéo Activision Blizzard, le créateur de « Call of Duty« , après que les régulateurs britanniques ont abandonné leurs objections. Cette acquisition de 69 milliards de dollars devrait faire de Microsoft la troisième plus grande entreprise de jeux vidéo au monde en termes de revenus. Initialement lancée en janvier de l’année dernière, cette acquisition a été soumise à un examen minutieux par les régulateurs américains et britanniques.

Les étapes à venir

La UK’s Competition and Markets Authority (CMA) a initialement bloqué l’accord en avril, craignant qu’il ne nuise à la concurrence dans le secteur en croissance rapide des jeux en streaming dans le cloud, où les jeux sont achetés virtuellement et les joueurs peuvent utiliser divers appareils, plutôt que de se limiter aux consoles.

Cependant, Microsoft a soumis une nouvelle offre que la CMA a qualifiée de « développement positif« , ouvrant la voie à l’approbation de l’accord. Les deux entreprises impliquées dans l’accord ont salué ce changement d’avis.

Le futur pour les joueurs

Si l’accord est approuvé, les abonnés Xbox Game Pass pourront bénéficier du catalogue de jeux d’Activision Blizzard, de manière similaire à l’acquisition précédente de Bethesda par Microsoft en 2020.

Cependant, l’impact sur les joueurs qui utilisent des consoles Sony PlayStation ou Nintendo Switch est moins clair. Il existe des préoccupations selon lesquelles Microsoft pourrait rendre les futurs jeux développés par Activision indisponibles sur les consoles concurrentes, bien que l’accord avec Ubisoft offre une solution pour amener les jeux Activision sur la plateforme PlayStation via Ubisoft Plus.

En fin de compte, Microsoft utilise ces accords avec ses concurrents pour montrer aux régulateurs qu’il n’y aura pas de manque de concurrence dans l’industrie du jeu vidéo.

Sources : https://www.gov.uk/government/news/new-microsoft-activision-deal-addresses-previous-cma-concerns-in-cloud-gaming

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sommaire